n°72 M-Tourisme - Traduction instantanée - The Change Book - Interview de Pierre-Yves Platini cofondateur et directeur de la rédaction de Satellinet, Vie Quotidienne

Concilier tourisme, accessibilité, multimédia et mobile


Le front de mer d’Equeurdreville-Haineville (Manche) bénéficie d’un parcours multimédia et interactif, à base de QR codes et de puces NFC. Il est adapté aux enfants et accessible aux fauteuils roulants, aux aveugles ainsi qu’aux malvoyants.

La promenade urbaine a été inaugurée le 27 mai 2012. Elle fait face à la rade de Cherbourg et serpente sur 2,5km. © TCA-innov24

En fauteuil roulant, à vélo ou à pied, les touristes venus à Equeurdreville-Haineville (Manche) afin d’admirer le littoral s’équipent de smartphones et de tablettes tactiles avant d’emprunter la promenade du bord de mer qui longe une partie de la rade de Cherbourg. Subtil mélange de tradition et de numérique, le parcours a été enrichi d’images, de textes, d’explications sonores, de vidéos interactives et même d’un jeu de simulation. En outre, l’accent a été mis sur l’accessibilité. Par exemple, la promenade est dotée de rampes d’accès et de bandes podo-tactiles ainsi que de plans en braille afin de guider les aveugles. « En pratique, la ville a travaillé en collaboration avec un bureau d’études spécialisé dans la conception de cheminements accessibles. Celui-ci s’est appuyé sur une association d’aveugles et de malvoyants venus tester le parcours au fur et à mesure de sa mise en place », souligne Bernard Cauvin, maire de la commune.

Le NFC fonctionne avec les Smartphones de marque Samsung mais il nécessite de poser le téléphone sur la borne. © TCA-innov24

NFC et QR Codes. Côté mer, le parapet de 2,5 km de long est doté de 14 plaques taillées dans de la lave émaillée sur lesquelles ont été gravés des textes et des illustrations qui retracent l’histoire de la rade de Cherbourg. En pratique, chaque plaque est équipée,  sur le coté, d’une petite borne ronde qui embarque deux technologies. D’une part un QR Code, qu’il faut  ‘‘flasher’’ avec le capteur photo de son téléphone afin d’afficher du contenu supplémentaire. D’autre part une puce NFC (Near Field Communication), intégrée dans le béton, qui s’active à distance lorsqu’un Smartphone compatible passe à proximité (max 5cm). « C’est le second parcours touristique français, après celui de Caen, à s’être doté de telles puces », souligne Magali Scelles, responsable du projet au pôle de compétitivité TES (Transactions électroniques sécurisées), qui a fait du NFC sa spécialité.

A gauche, Lionel Guillaume, directeur R&D de Biplan Cherbourg. A droite, Antoine Allain créateur de l’entreprise.© TCA-innov24

Parcours multimédia. « Lorsque les QR Codes et les puces NFC s’activent, une application [préalablement téléchargée NDLR] se lance sur le mobile ou la tablette tactile du visiteur », explique Lionel Guillaume, directeur R&D de Biplan Cherbourg, qui a conçu l’application. En pratique, la page d’accueil est coupée en deux par une séparation horizontale. « La tranche supérieur donne accès à une interface spécifiquement pensé pour les malvoyants, avec des menus très contrastés », reprend le directeur. Ludique, l’application embarque également des vidéos pédagogiques destinées aux enfants. En ligne de mire : les 1400 écoliers de la commune, qui pourront réviser sans peine les grandes étapes de l’histoire de la rade. Courtes et astucieuses, les vidéos ont été réalisé en coopération avec des professeurs d’école. Une volonté du maire qui a placé ses deux mandats sous le signe des bambins. L’engagement de la commune a notamment convaincu l’Unicef, qui lui a décerné, en 2004, le label ‘‘Ville amie des enfants’’. De leur coté, les plus grands – et les plus Geeks – apprécieront sans doute d’être immergés dans une reconstitution virtuelle du Titanic à quai. Pour l’explorer, rien de plus simple : le regard plongé dans l’écran de sa tablette, il suffit de changer l’orientation pour faire varier l’angle de vue. Dernière innovation : un jeu de simulation glisse les visiteurs au commande d’un aéronef virtuel. Donnant à l’utilisateur la sensation (relative) de survoler la baie.

© Guillaume Pierre

Les plaques, appelées  »séquences », sont conçus comme des séquences vidéos. Elles visent à expliquer des pans de l’histoire de manière graphique. © D.R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Facebook

%d blogueurs aiment cette page :