B2B, n°79 De la farine d'insectes - Vol de câbles - Vers la Grande Université - Interview de Mickael Martin chef d'édition à Non Stop People

L’Internet des objets tisse sa toile


LeWeb12, manifestation qui vient de se tenir à Pantin (93), a montré qu’une nouvelle révolution technologique était en route : l’Internet des objets. Les innovateurs s’y précipitent et partagent une démarche commune.

Portables, tablettes, Smartphones, pendant les conférences de LeWeb12, les milliers de participants restent connectés tout en participant aux débats. Une illustration du thème « The internet of Things » retenu cette année.

Francophones s’abstenir ! Pendant LeWeb12, on a parlé de l’avenir de la High-Tech exclusivement dans la langue de Steve Jobs et Mark Zuckerberg. A Pantin (93) début décembre, cette grande manifestation organisée par Loïc et Géraldine Le Meur a mis en avant un nouveau monde de l’innovation en ébullition :  »The internet of Things », ou Internet des objets dans la langue de Xavier Niel, le fondateur de Free. Plus d’un millier de participants sont venus, pour l’occasion, parler des nouveaux gadgets connectés, plus ou moins utiles, qui commencent à débarquer sur le marché grand public ou professionnel. Du bracelet intelligent aux volets automatiques en passant par les pots de fleurs qui tweettent lorsque les plantes ont besoin d’eau. Citons encore le réfrigérateur qui indique les aliments manquants ou la machine à laver qui contacte automatiquement son fabricant lorsqu’une pièce doit être changée.

Loïc Le Meur (à gauche), Xavier Niel (à droite), encadrent Tony Fadell l’inventeur de l’Ipod lors de sa présentation de Nest, un nouveau thermostat intelligent et connecté au Web.

Le thermostat intelligent qui suit la météo. D’ici 2020, plus de 24 milliards d’appareils seront connectés au Web en 3G, 4G, Wifi ou Bluetooth, selon GSMA, l’association mondiale des opérateurs GSM. Ce chiffre laisse imaginer l’impact de cette nouvelle révolution sur l’organisation de notre quotidien. Comme par exemple ce thermostat mobile très design, qui pilote le chauffage à distance, enregistre et interprète les réglages de son utilisateur, tient compte de la météo qu’il va chercher sur le web. Il est présenté par Nest, dont le patron n’est autre que Tony Fadell, l’inventeur célèbre de l’iPod. Autre voie pour Jeff Hagins de SmartThings : celle des mini capteurs Wifi intelligents pour commander des interrupteurs et des prises de courant depuis une application téléchargeable sur l’AppStore. On allume et on éteint à distance. De quoi savoir si le four fonctionne ou si quelqu’un se sert dans le bar. Plus fort encore, Ariel Garten d’Interaxion vend 199 dollars un serre-tête connecté qui interprète nos émotions et les traduit en communication. Mieux : pas besoin de changer de typographie pour tweeter, envoyer un mail, un SMS ou un post. Votre pensée le fait. Prochainement, on pourra aussi commander à des objets, surveiller des informations, formaliser ses pensées.

La recette magique en trois fondements. Tous ces concepteurs partagent une même vision. A leurs yeux, l’internet des objets repose sur trois fondements. Un, la simplicité d’utilisation, aussi bien pour les développeurs que pour les utilisateurs. Deux, l’ouverture, c’est-à-dire l’utilisation de standards technologiques, partagés par tous. Trois, l’intelligence fonctionnelle, qui consiste à rendre service au quotidien et non chercher l’exploit. Et si c’était ça la recette magique de la réussite technologique ?

© Hubert d’Erceville

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :