n°78 Diner chez vous - Des textiles photoluminescents - Business Angels : où en est la France - Interview de Nicolas Becquet adepte de l'innovation éditoriale, Vie Quotidienne

La Web-Serie en Live cherche ses marques


Le mois dernier, une bande de trentenaires-quadras lançait la première Web-Live-Comédie du monde. À savoir, une série diffusée en direct sur internet. Mais pour se créer une audience, face à un public peu habitué à ce type de produit, l’équipe doit apprendre à manier le Buzz.

Marie Cartier, alias Charlotte, dans la Web-Comedie-Live. ©Marie Cartier

Marie Cartier, alias Charlotte, dans la Web-Comedie-Live. ©Marie Cartier

Furetez, cliquez, sur le Web vous trouverez pléthore d’émissions en Live, beaucoup de comédies en différé… Mais une seule Web-Live-Comédie :  »Strim », dont les 3 premiers épisodes ont été joués en direct sur Facebook, via un Player Dailymotion. « C’est une première mondiale », lance Xavier Merand, co-réalisateur de Strim et patron de Watcha Prod. L’histoire porte sur la relation houleuse qui unit Norbert, un génie incompris, amateur de science et collectionneur de peignoirs, à sa colocataire Charlotte, une bi-sexuelle écervelée et dénuée de bonnes manières. À la clé, des situations croustillantes… Et une tête d’affiche : Jean-Jacques Bathie. L’artiste-interprète a commencé sa carrière au théâtre, avant d’enchaîner sur le cinéma puis la télévision, dans des séries comme  »Plus belle la vie ». Ainsi qu’une « bombe atomique » : Marie Cartier, le  »Peps » incarné, une passionnée tout azimut. Ex-journaliste, elle s’est reconvertie au métier d’actrice à coups de stages intensifs. Citons enfin l’humour du scénario, passablement gras mais qui n’empêche nullement de se tordre de rire.

Xavier Merand, musicien et co-réalisateur de Strim. ©WatchProd

Xavier Merand, musicien et co-réalisateur de Strim. ©WatchProd

Showbiz versus Culture 2.0. Hélas, le public a manqué ces rendez vous. « Les diffusions en Live n’ont pas réussi à ramener plus de 50 personnes simultanément », regrette le co-réalisateur.« Visiblement, nous n’avons pas encore trouvé notre public. » Le problème, c’est que Strim n’applique pas toujours les recettes du Web… Par exemple, sur les réseaux sociaux, l’internaute ne trouvera pas de véritable formule choc capable d’alimenter le  »Buzz ». Pas de copinage non plus avec les autres Web-Series, comme cela se fait souvent. Principe : chacun fait de la pub pour l’autre afin que la popularité des deux entités grimpe en flèche (ce qui ouvre des perspectives auprès des annonceurs).

Capture d'écran de la page d'accueil du site officiel de Strim.

Capture d’écran de la page d’accueil du site officiel de Strim.

Le Live a pourtant de l’avenir. À l’heure actuelle, Strim ne s’est pas tout-à-fait mis au diapason de cette  »Culture 2.0 ». Mais les concepteurs de la Web-Serie, en quête de financement, ne lâchent pas le morceau et phosphorent à plein régime. Avec de bonnes idées, comme par exemple la mise en œuvre d’un système de vote qui donne déjà aux  »Fans » la possibilité de choisir à l’avance les évolutions du scénario. De leur coté, les artistes attendent surtout la reprise du Live. « C’est comme jouer une pièce de théâtre, sans jamais savoir combien de personnes il y a dans le public », souligne Marie Cartier, visiblement emballée. Reste à s’y remettre au pas de course! Car l’initiative pourrait faire des petits…

© Guillaume Pierre

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Facebook

%d blogueurs aiment cette page :