B2B, n°72 M-Tourisme - Traduction instantanée - The Change Book - Interview de Pierre-Yves Platini cofondateur et directeur de la rédaction de Satellinet

La traduction instantanée débarque dans les restaurants


Pour faire comprendre leur menu aux clients étrangers, les restaurateurs vont disposer d’un système de traduction instantané sur smartphone et tablettes.

Jean-Philippe Verger, directeur de Delenate Agency et vice-président du FilRFID. © D.R.

« A l’occasion du Championnat d’Europe de football en Ukraine, pas mal de gens ne comprenaient rien à ce qu’ils commandaient dans les restaurants : tout était écrit soit en ukrainien soit en russe. Très peu de personnes parlaient l’anglais », explique Jean-Philippe Verger, directeur commercial de Delenate Agency, qui, depuis le mois de mai, planchait sur un système de traduction instantané à base de QR Code et de puces NFC (Near Field Communication ; réseau de communication de proximité), baptisé e-Restaurant NFC.

Le Smartphone lit avec sa puce NFC un lien Internet unique qui se trouve dans l’étiquette RFID sur le menu. © D.R.

Mini site Web. « Grâce à l’appareil photo du smartphone, on peut flasher une étiquette autocollante QR Code pour lire un lien Internet unique et se retrouver très rapidement sur un site Web. Ce système est déjà très répandu », détaille Jean-Philippe Verger, par ailleurs vide président du FilRFID, un organisme qui rassemble les industriels des technologies sans contact. « En passant par le réseau 3D, Edge ou WiFi, on voit alors s’afficher sur le smartphone ou la tablette un mini-site Web qui présente la carte du Menu en 12 langues : français, allemand, espagnol, néerlandais, russe, ukrainien, arabe, chinois et bientôt japonais… Il suffit de choisir celle qu’on veut. » Certains smartphones, comme par exemple le Samsung Galaxy S3, disposent d’une puce NFC, initialement prévue pour le paiement bancaire sans contact. En ce cas, le menu comporte une étiquette RFID qui sera lue par la puce du portable. Laquelle conduit à la même page Web du menu traduit. Seule différence, la connexion est plus rapide.

Après avoir sélectionné la langue de son choix, le menu est traduit. Ici, dans une langue qui nous est fort sibylline ! © D.R.

Nombreuses applications en vue. On s’en doute, la traduction affichée sur le mini site Web ne vient pas toute seule ! Moyennant 500 euros pour la création du site, la traduction du menu en 12 langues (et sa vérification par un traducteur) ainsi que pour les étiquettes QR Codes et les tags RFID, la jeune société propose également aux restaurants, pour 250 euros, de tester le système in situ et de former le personnel. A cela s’ajoute un abonnement mensuel de 30 euros pour le site Web, lequel donne droit à actualiser à distance la carte du restaurant. La formule d’e-Restaurant NFC commence à faire recette : en quelques semaines, le système est en cours de déploiement dans une cinquantaine de restaurants. Principalement en France mais aussi en Ukraine (à Kiev) et en Suisse. « Nous adaptons notre offre aux restaurants saisonniers et à la restauration ambulante. Par exemple, pour expliquer s’il y a ou non du porc dans les plats », ajoute Jean-Philippe Verger qui pense décliner la traduction NFC pour les messages affichés dans les zoos, les agences immobilières ainsi que sur les stands des foires et salons.

© Erick Haehnsen

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :