Management, n°71 Maison en carton - Continuer à travailler sur le Cloud - Le photographe qui deale - Pierre-Yves Platini cofondateur et directeur de la rédaction de Satellinet

Le photographe qui « deale » avec Dassault Systèmes


Adrien Duquesnel, photographe pionnier dans le domaine des prises de vue à 360°, a numérisé Paris dans le cadre d’un ambitieux projet porté par l’éditeur de logiciel Dassault Systèmes, leader mondial des logiciels de conception.

Adrien Duquesnel, photo-reporter spécialisé dans la prise de vue à 360 degrés.

A 29 ans, Adrien Duquesnel est l’un des photoreporters les plus innovants de sa génération. Sa spécialité : les prises de vues à 360°. Convaincu par ses travaux, Dassault Systèmes, le leader mondial des logiciels de PLM (Product Life-cycle Management ; Gestion du cycle de vie des produits) qui servent à concevoir avions et automobiles, lui a confié un programme d’exception : la réalisation de 8 photographies immersives visant à reconstituer Paris à différentes époques dans le cadre du projet Paris 3D. Ses clichés seront visibles dans l’application iPad que le photographe a contribué à réaliser avec Dassault Systèmes et qui est sortie le 29 septembre sur l’AppStore. En pratique, l’éditeur de logiciels expérimentait cette nouvelle technique photographique pour la première fois. Du coup, l’entreprise recherchait un professionnel capable d’en anticiper tous les aléas.

Technologies issues du reportage de terrain. « En outre, il fallait travailler vite », explique Adrien Duquesnel qui a dû ‘‘minuter’’ son temps de travail. « Parce que, après moi, devaient intervenir des graphistes et des développeurs. » Au final, prises de vues et montage n’ont demandés que 3 semaines. Un temps record. Le secret de sa vitesse réside dans l’expérience accumulée, une variable déterminante. « Je connaissais certaines problématiques à l’avance. J’avais déjà développé mes solutions de photographie immersive. » Par exemple, pour travailler dans le vide, à l’aplomb de la cathédrale Notre Dame, le photographe accroche son appareil à un mât, suspendu dans le vide. « Je tire mes méthodes de mon dernier reportage à 360°, réalisé au Japon en mars 2011 et mars 2012, au moment du Tsunami. »

Capture d’écran d’une prise de vue à 360 degré du Champ de Mars depuis la Tour Eiffel à Paris.

Tandem Photographe-Chef de projet informatique. En pratique, le projet s’est déroulé en deux temps. Première étape : « puiser dans les reconstructions 3D réalisées par Dassault Systèmes qui représentent la ville de Paris telle qu’elle apparaissait il y a plusieurs siècles. » Seconde étape, capturer l’état actuel de la ville à travers des centaines de prises de vue à 360°. « Outre les problèmes de qualité de la lumière, récurrents en photo, il fallait également vérifier la faisabilité des images en fonction des endroits. Là où s’étendait un bâtiment historique peut aujourd’hui correspondre un mur… De quoi rendre la photographie inexploitable… » Accompagné d’un chef du projet chez Dassault Systèmes et d’un ordinateur portable contenant les modélisation 3D, le photographe s’est rendu sur le terrain afin de sélectionner les points de vue compatibles avec le projet. Restait encore à réaliser les montages des vues panoramique et à développer une interface utilisateur. « Pour être un bon photographe 360°, il faut à la fois des compétences en photographie et en informatique. »

© Guillaume Pierre

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :