Management, n°50

Le  »Mobiciel » : logiciel pratique, utile et mobile


Employé durant 12 ans chez Orange, Karim Zeroual a créé fin 2008 sa propre entreprise en profitant du programme d’essaimage de l’opérateur. Opération réussie. En 2012, Big5media compte 10 personnes dont deux designer-ergonomes.

Karim Zeroual, président de Big5media. ©Big5media

Savez vous ce qu’est un  »Mobiciel » ? Ce terme constitue la contraction de  »mobile »,  »utile » et  »logiciel ». Si aujourd’hui un certain nombre d’applications téléchargeables sur iPhone peuvent revendiquer un tel statut, ce n’était pas le cas il y a cinq ans. « La majorité des contenus digitaux portait sur des jeux », rappelle Karim Zeroual, fondateur et président de Big5média, un éditeur de logiciels applicatifs qui compte parmi ses clients Orange, son ancien employeur. Après 12 ans d’ancienneté sur différents postes (marketing, ventes et relation-client), le futur éditeur décide de profiter du programme d’essaimage proposé par l’opérateur télécom pour créer son entreprise. « En interne, j’ai bénéficié d’une augmentation de 20% de mon compte épargne temps et, pendant 18 mois, de l’appui de la DRH et d’un coach spécialisé en création d’entreprise afin de faire mûrir mon projet », confie le dirigeant qui bénéficie encore de l’appui de son coach.

Bientôt l'application en ligne Orange Pro disposera d'un calculateur pour les autoentrepreneurs. © Big5media

Simulateur de charges. Créé finalement en octobre 2008, Big5Media compte 10 collaborateurs dont deux designers-ergonomes qui planchent sur des applications utiles et pratiques destinées notamment à des grands comptes. Parmi lesquels le site Orange Pro qui mettra en ligne une calculette pour les autoentrepreneurs. « En saisissant leur chiffre d’affaires sur leur smartphone, ils pourront savoir combien de charges ils devront payer », indique Karim Zeroual qui a, par ailleurs, développé une application pour JC Decaux. Lequel diffusera sur un grand écran tactile intégré dans un mobilier urbain des informations sur les Mystères de Paris. « Nous avons dû utiliser des technologies et du contenu initialement destinés aux petits écrans. Ce qui posait des contraintes de taille et de visibilité », souligne Karim Zeroual. Lequel rêve de lancer une application pour les diabétiques qui exploitera les données fournies par le lecteur de glycémie. « Nous visons les personnes qui sont devenues diabétiques sur le tard et qui, du coup, n’ont pas bénéficié d’un suivi médical et des conseils d’alimentation d’un médecin. » En fonction du taux de glycémie, l’application leur donnera des conseils alimentaires. Simple et pratique.

© Eliane Kan

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :